Première étape de la création de votre massif : Choisissez l’emplacement, la taille et le style que vous souhaitez pour votre aménagement de jardin.

Le plus simple, c’est évidemment de le dessiner. Nul besoin d’un master à l’Ecole des beaux-arts ou en paysagisme pour le faire, ce plan servira dans un premier temps à visualiser et à organiser vos idées et vos envies.

Soyez cohérent dans vos choix, vous devez prendre en compte : la taille de votre jardin et le
style de celui-ci. Fiez-vous également à la décoration de votre maison. Le jardin est considéré comme la 5ème pièce d’une maison en créant une liaison entre les deux, vous créerez de l’harmonie. Pour vous inspirer, vous pouvez consulter nos aménagement de jardins sur notre site ou encore consulter notre instagram.

Deuxième étape : Les choix de vos plantes

Une fois votre chef-d’œuvre d’apprenti paysagiste réalisé, vous devez choisir vos plantes. Pour un
bon développement de vos végétaux et donc de votre massif, vous devez les choisir en fonction de
plusieurs critères :

  1. L’exposition (ensoleillée, mi-ombre ou ombragée), qui sera déterminé par l’emplacement du massif dans votre jardin.
  2. Le climat et le type de votre sol, qui dépendent de votre lieu d’habitation. En Nouvelle-Aquitaine, on se situe principalement en climat tempéré avec des étés très chauds et des hivers relativement humides. Les types de sols que l’on rencontre le plus souvent sont : sableux, limoneux et calcaire (Vous pouvez retrouver ces informations ici :
    https://www.cauegironde.com/files/Plantes_adaptees_a_notre_territoire.pdf).
  3. L’entretien de vos plantes, qui permettra de savoir si vos plantes peuvent coexister ensemble. Il sera très difficile de faire cohabiter une plante qui a besoin d’un important apport en eau et une plante qui en a beaucoup moins besoin.
  4. Autre conseil : Faites-vous plaisir !
    C’est VOTRE jardin alors choisissez des plantes qui vous plaisent. Vous trouverez toujours une solution pour planter vos végétaux et réaliser le massif de vos rêves. Choisissez quelques plantes au feuillage persistant pour garder un peu de verdure tout au long de l’année. Si vous souhaitez réaliser un massif plus exotique, on vous conseillera de faire appel à un paysagiste en Nouvelle Aquitaine. Un professionnel du paysage situé dans votre région sera plus à même de vous conseiller dans vos choix ou de trouver des solutions dans l’aménagement de votre jardin.

Etape 3, structurez votre jardin :

Tous les paysagistes vous le diront, pour être beau et moderne, votre massif doit ABSOLUMENT être structuré. La composition d’un massif me fait beaucoup penser à celui d’un bouquet de fleurs et ne devient pas fleuriste qui le veut (ni paysagiste d’ailleurs ) ! C’est surement la partie la plus
compliquée pour les néophytes.

On va essayer de vous la simplifier au mieux :

  1. Variez les hauteurs et les formes. Le plus simple est de placer les essences les plus grandes et imposantes au fond. Vous pourrez ainsi profiter de toutes vos plantes et créer de la profondeur dans votre massif. Vous pouvez agrémenter le premier plan de votre massif avec des plantes et arbustes en touffe, dressée, rampante et ponctué de végétaux plus graphiques (Agapanthes, cyperus etc…) qui donne de la hauteur et de l’esthétisme. Cela créera du rythme dans votre massif. Vous pouvez également utiliser des plantes structurantes comme les graminées qui sont très utilisées par les paysagistes et qui forment de belles lignes verticales comme le pennisetum.
  2. Diversifiez les couleurs sans trop en abuser. Deux à trois couleurs en plus du vert (prédominant) suffisent. Vous pouvez opter pour :
    1. Un camaïeu de couleurs en déclinant une couleur de floraison ou de feuillage. Pour
      un camaïeu de bleu, on choisira, le bleu vif, le bleu ciel, des mauves etc…
    2. Le full contraste, où vous choisirez des couleurs complémentaires (diamétralement
      opposées sur le cercle chromatique). On retrouve : Le jaune et le violet ; Le bleu et
      l’orange ; Le rouge et le vert.
    3. L’harmonie, en associant des couleurs en fonction de leurs types (froids ou chauds).
      C’est un entre-deux qui vous permettra de choisir des couleurs différentes,
      contrairement au camaïeu, en créant un contraste beaucoup moins important que le
      full contraste. Vous pourrez associer du rouge avec des fleurs orange ou jaune ; le
      bleu avec le vert.

Bien sûr, ces exemples ne sont là que pour vous aider à créer un massif simplement. Vous pouvez
très bien créer d’autres associations de couleurs, à condition qu’elles soient bien maitrisées. Si vous
souhaitez plus de créativité dans la réalisation de votre massif, on vous conseille de faire appel à un paysagiste.

Pour éviter la monotonie ou le jardin d’hiver un peu triste, imaginez votre massif en toute saison.
Bien sûr, il est très compliqué d’avoir un jardin fleuri tout au long de l’année. C’est pourquoi, vous
pouvez opter pour des plantes aux feuillages persistants. (Loropetalum, photinia, pieris etc…).

Planifier votre projet.

Une fois votre sélection de végétaux effectué, vous aurez une vision plus claire des plantes que vous intégrerez dans votre jardin. On vous conseil de redessiner votre plan à l’échelle pour affiner votre projet et estimer avec précision la quantité de plantes dont vous aurez besoin. Renseignez-vous sur l’envergure de vos plantes à taille adulte et si possible de l’espace à respecter entre chaque plante. Si votre massif est trop dense dès le départ, vos végétaux risquent de se gêner en grandissant. Si au contraire, vos plantes sont trop espacées, votre massif pourra sembler un peu pauvre.

Choisir votre paillage et soignez vos finitions

Après la plantation de vos végétaux, vous pouvez délimiter l’espace avec une découpe ou un dressage des bordures. Une manière efficace et économique de créer une frontière entre votre gazon et le massif.

Le paillage est très utilisé par les paysagistes. Il est très décoratif et a plusieurs avantages. Suffisamment épais (5 à 7 cm), il permet de réduire l’apparition d’adventices (mauvaises herbes), limite l’évaporation de l’eau, protège le sol de l’érosion et du lessivage dus aux fortes pluies. Il offre également une protection supplémentaire au gel, ce qui est très utiles pour les plantes méditerranéennes.

Le paillage d’origine organique contribuera à enrichir le sol en éléments nutritifs. Pour rester efficace, il faut le renouveler régulièrement. Attention de bien choisir votre paillage en fonction du type de plantes de votre massif, un paillage acide (écorces de pins par exemple) ne conviendra pas à toutes les plantes.

Le paillage minéral ne permet pas d’enrichir le sol mais il est plus durable que le paillage organique. Il est également plus économique à long terme. Il convient parfaitement aux plantes méditerranéennes et de rocaille, appréciant les terrains secs et détestant l’humidité à leurs pieds.
Autre avantage, il conserve et restitue la chaleur et diminue ainsi les effets du froid nocturne.

Pour un massif exotique avec des plantes rocailleuses, on choisira des galets ou encore du schiste
rouge.

Vous avez un projet d'aménagement de jardin ? Vous pouvez consulter nos réalisations de jardins  ou nous contacter directement !